GIRLBOSS : 4 secrets pour s’extirper de la cité

Pour la première fois, je participe au challenge French Curves lancé par la blogueuse Gaëlle Prudencio.
L’objectif de ce challenge est de montrer une image positive de la mode grande taille.
 
French Curves est un défi de look qui a vu le jour, le 16 juillet 2013 et qui propose un thème à interpréter par des blogueuses francophones taille 42 et plusLe thème de ce mois, c’est #Girlboss. Je vais donc vous partager ma vision d’une girlboss et vous dire pourquoi, sans aucune prétention, je me définis comme tel.
« Le style n’est pas une histoire de taille. » — Gaëlle Prudencio
intersection amazone hexagone

Qu’est-ce qu’une girlboss ?

girlboss 6 amazone hexagone

Une girlboss part de rien pour s’élever afin d’atteindre sa propre réussite. Elle se relève toujours malgré de nombreux échecs. Comment se réaliser sans suivre un schéma lambda ? Sans avoir la peur de se lancer dans la vie et de réaliser des expériences, quitte à se planter ? L’histoire de ma vie pourrait se résumerait ainsi.

De par mon parcours et ma détermination pour atteindre mes ambitions : je peux clairement dire que je suis une girlboss. Ce n’est vraiment pas de tout repos, mais je pars du principe que je me reposerais à ma mort.

1. Un objectif de vie, voir de survie

girlboss amazone hexagone 1

Pousser dans les retranchements, dépasser ses limites… La société me met déjà une belle pression à ce niveau. Cependant, je me fixe également des prises de risque afin de sortir de ma zone de confort. Cela se répercute au niveau de ma reprise d’études afin d’avoir plusieurs cordes à mon arc.

  • Maman à plein temps de 2 enfants, je suis.
  • Je continue de développer mes activités pour l’association « Insert & Action » que j’ai créé.
  • J’ai récemment passé un cap en devenant auto-entrepreneuse pour mes activités de blogging et de rédactrice.
  • Je n’ai pas le bac et je suis étudiante en master 1 à la fac, ma vie d’étudiante est bien CHARGÉE.
  • J’ai pu validé mon statut étudiant-entrepreneur, une étape qui valorise et donne du crédit à mon cheminement entreprenarial.

En somme, une vie de mam’preneur bien remplie et pour rien au monde, je troquerais cette vie. Le tragique et récent événement qui s’est déroulé dans ma rue donne le signal d’alerte. Il me confirme également que je suis obligée de tenir ma garde et ne pas baisser les bras. D’autant plus quand tu n’as pas tes parents derrière toi.

Pire encore, la vie est courte et je ne peux donc pas la laisser me coucher sur le ring. Je ne veux pas la subir, juste la vivre. Je ne suis pas née avec une cuillère en diamant entre les dents et la société sait insidieusement me le rappeler. Raison de plus pour ne pas attendre que la réussite me tende ses bras, d’ailleurs, je ne lui laisse pas le choix. Je m’octroie ce droit.

« Si vous croyez en que ce que vous faites, cela aura des résultats positifs. » – Sophia Amuroso

2. Savoir se donner des instants de répit

girlboss 2 amazone hexagone

Les semaines chargées, j’essaie de faire en sorte de me couper du bitume quotidien, une sorte de soupape. Pour ma part, la campagne ça me gagne oh. J’aime trop la nature et j’ai besoin d’être en contact avec elle. J’aime également le côté urbain mais je ne me vois pas vivre dans une ville comme Paris. J’ai vécu pendant 2 ans dans le 5e arrondissement.

Concernant les commerces et autres commodités, il n’y a rien à dire : c’est le FEU. Niveau qualité de vie, pollution et quiétude audible, ça reste à discuter. C’est sûr que d’un autre angle de vue, Paris comparé à Grigny… C’est magique. Mais bon, j’aspire davantage à une ambiance « Petite maison dans la prairie. »

C’est important pour moi, de donner la possibilité à mes enfants de voir autre chose que la grisaille du quartier. Je ne dénigre pas et ne défèque pas là où je mange. En revanche, j’ai la possibilité de leur offrir un meilleur avenir. Une possibilité qui est multipliée par 2, contrairement à nos parents. Car sur le sol français, je suis née. Je mets donc les bouchées doubles.

Néanmoins, je ne suis pas un robot et j’apprends donc à écouter mon corps. J’ai besoin de me couper de mon quotidien, en même temps qui n’en a pas besoin ? C’est essentiel de s’autoriser un repos régénérant pour aller de l’avant sans se casser les dents.

3. Décalée mais toujours de façon conscientisée

girlboss 5 amazone hexagone

Nous sommes tous différents et j’aime cultiver ma différence. Ressembler aux autres ne m’enchante absolument pas ! Le mode « mouton » n’est pas activé chez moi encore moins en veille. Bien trop souvent pointé du doigt de par mes différences : aujourd’hui je suis fière et reconnaissante du chemin parcouru.

Dans la vie, rien n’arrive par hasard et chacun est libre d’écrire son histoire. Difficile ne veut pas dire impossible, c’est ainsi que je conçois la réussite dans la vie.

J’en ai absolument rien à cirer de ne pas plaire à la majorité. Tant que je reste une reine aux yeux de ma famille. Le reste, j’en ai cure. Envier son voisin est une perte de temps, je préfère puiser mon inspiration auprès de ceux qui constituent à mes yeux, LA RÉUSSITE.

La vie dans son éternel recommencement est paradoxalement courte, je saisis donc chaque occasion et m’efforce d’être meilleure que la veille, sans jalouser Makeda ou Geneviève.

Une girlboss sait quand il faut donner des coups et quand il faut savoir les encaisser. — Sophia Amuroso

4. Pour une girlboss, rien n’est jamais acquis

girlBOSS 7 amazine hexagone

Comme Sophia Amuroso, le dit : « Une girlboss change de vie. Elle obtient ce qu’elle souhaite parce qu’elle travaille pour cela. » Je ne souhaite pas brûler les étapes, mais ne veut également pas végéter et laisser les occasions passées. On ne m’a rien donné, je ne peux donc pas rester les bras croisés ou me contenter d’une vie faite de superficialité. Me reposer sur mes lauriers ? Pour cela, j’attendrai d’être six pieds sous terre. 😀

Chaque pierre que je pose à l’édifice m’éloigne du précipice. Une girlboss à mon sens doit d’abord compter sur elle-même. Mon expérience de vie m’a effectivement montré que c’est bel et bien le cas. Très jeune, j’ai été durement confronté au rejet. Il est amer certes mais qu’est-ce que je me suis élevée en solo quand beaucoup continuent de végéter. En travaillant de façon acharnée, les derniers finissent les premiers. Donc no regret !

J’ai compris bien trop tôt – tant mieux, d’ailleurs – que :

  1. L’amitié, ça va, ça vient et qu’elle se pérennise de façon aléatoire, une sorte de roulette russe.
  2. Qu’il est important d’avoir un cercle social, mais que ce n’est pas primordial.
  3. Que tu dois principalement te concentrer non pas sur la famille qui t’a vu grandir mais celle tu construis.
  4. Que ton intuition prévaut sur l’avis des autres.
  5. Qu’une porte qui se ferme t’évite le pire et te réserve le meilleur pour l’avenir.
  6. Qu’une situation à un instant T n’est pas celle qui va définir toute ta vie.
  7. L’humilité est la clé car le karma is a REAL bitch.
  8. La reconnaissance est de rigueur car tu peux tout perdre en un clin d’œil.
  9. Tu auras toujours besoin de ton prochain mais qu’il faut savoir être débrouillard
  10. La patience est amère mais que ses fruits sont doux

intersection amazone hexagone

 

girlboss amazone hexagone

Shop my style

Pour ce thème, au niveau du look, je reste fidèle à moi-même. La sneakers addict que je suis, n’allait pas déroger à la règle ;). Pour apporter une touche de féminité et du pep’s en cette saison automnale : j’ai sorti la robe peplum rose. Une robe qui d’ailleurs, va parfaitement aux femmes curvys ! La veste en jean, pour le côté vintage/destroy que j’adore. Le collant ? Pardon, mais il fait trop froid, ahaha.

Participez au challenge !


Si vous souhaitez rejoindre le mouvement French Curves et partagez votre look de Girlboss. Utilisez sur vos réseaux sociaux, les hashtags : #FrenchCurves et #FrenchCurvesXGirlboss sous la photo de votre look. N’hésitez pas à envoyer un mail sur contact@frenchcurvesfashion.com pour connaître les prochains thèmes en avance !


Et toi, quelle est ta définition de « girlboss » ?

Te définis-tu comme une girlboss ?

Qu’elles sont les inconvénients qu’une girlboss peut vivre ?

Amazonement Vôtre
Crédit Photo: Mr. Good
L'amazone Odélya

Follow my blog with Bloglovin

Facebook Comments
Suivre:

2 Commentaires

  1. 11 octobre 2017 / 10:50

    Superbe article !! je partage en tout point ta vision ! Je suis maman, compagne, assistante de direction à temps pleins, blogueuse, auto-entrepreneur dans la vente de prêt à porter grandes tailles ! Je te félicite pour tout cet entrain et ce courage !! Les girls boss se comprennent !

  2. 11 octobre 2017 / 4:57

    J’adore ton article. Il est très inspirant motivant.
    Merci d’avoir partager ton expérience.
    Tu m’as donné la pêche.
    Bravo tu es une championne!
    GIRL BOSS EN FORCE
    Prends soin de toi
    A bientôt
    Bisous Ambre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *