2 raisons qui me poussent à ne pas suivre la CAN !

Vous aussi, votre fil d’actualité est pollué par la CAN ?

Aujourd’hui sur le blog, je reviens avec cet article humeur, coup de gueule, tout ce que vous voulez. M’enfin vous pouvez le nommer comme bon vous le souhaitez, ce dernier né. La CAN – Coupe d’Afrique des Nations – bat de plein fouet en ce moment. Le tournoi a démarré ce 14 janvier au Gabon. Un pays qui est tout de même fragilisé par les derniers événements politiques mais bon je ne vais pas m’étaler sur ce sujet.

Sans plus attendre, je  vous partage donc 2 raisons qui me poussent à ne pas suivre cette CAN.

Donc la CAN a débuté et c’est Booba qui a animé la cérémonie d’ouverture ( oui, et ? ). À ce qu’il paraît cela à démarré dans une ambiance plus soporifique que dynamique – enfin au début puisque le stade a fini par se remplir -.  Dans tous les cas pour Booba que le stade soit rempli ou vide, c’est le cadet de ses soucis puisqu’au final, il ramasse quand même sa money alors que le pays même se meurt par un gestion du budget national qui laisse à désirer !

intersection amazone hexagone

1. Du fair-play au racisme exacerbé

eye rolls CAN 17.gif

Regarder un match de foot ne me dérange nullement bien au contraire. Je suis plutôt du genre à regarder cela avec le chéri ou des potes devant des apéritifs et une bière fraîche – avec modération, bien entendu mais fraîche...-. Ces derniers temps, je commence à avoir de plus en plus de mal à suivre ce sport. Non pas à cause des joueurs mais surtout à cause des organisateurs et des supporters fanatiques et antipathiques.

Nous ne pouvons même plus respirer en paix et naviguer sur les réseaux sociaux sans tomber sur une publication qui parle de cet événement. En ce moment même sur nos fils d’actualité, la CAN fait proliférer une multitude de mot – même moi, je m’y mets ahaha -.

Je vois des CAN par-ci… CAN par là…  Mais il y a des mots qui m’ont particulièrement froissé et je sais que nous sommes nombreux à avoir ressenti cela. Des personnes ne connaissant visiblement pas l’histoire de l’Afrique se permettent de tenir des propos extrêmement violents et désobligeants. Des propos orduriers qui ne volent pas plus haut que ma voûte plantaire !

Cette fameuse barrière de l’écran fait pousser des ailes et de la mauvaise graine dis donc ! C’est fou comment le manque de savoir, de connaissance et de clairvoyance rend sacrément ignare. En attendant, ça ne me donne nullement envie de me poster devant un écran pour regarder cet événement sportif.

2. Des millions pour divertir au lieu d’aider à investir

really CAN 17.gif

La CAF – Confédération d’Afrique du Football – se montre généreuse concernant les gains. Oui, cela améliore le train de vie des joueurs et des équipes qui arrivent jusqu’à un niveau appréciable et remarquable dans le tournoi… M’enfin les sommes ne sont sacrément pas négligeables. Et vous savez quoi ? Cette année, la CAF se montre même davantage généreuse comparé aux années précédentes – YOUHOU ! Le 5 février sonnera la fin du tournoi et ce jour là, on peut dire qu’un gros pactole va tomber.

  • L’équipe triomphante touchera 3,8 millions d’€, contre ~1,5 millions en 2015
  • L’équipe finaliste éplorée se consolera avec 1,9 M€.
  • Les deux demi-finalistes perdants gagneront ce que le finaliste a remporté en 2015 soit: 1 425 000 euros.
  • Une petite enveloppe de 750 000 euros sera remise aux quarts de finaliste – petite peut être mais bien lourde-.
  • 540 000 et 446 000 euros sont les sommes qui seront attribuées aux équipes éliminées à l’issue du 1er tour – classées 3e et 4de leurs poules-.

Sans oublier que la CAF a effectué début décembre, un joli versement de 223 000 euros à chacune des équipes qualifiées, au titre d’avance pour leurs préparations au tournoi final. Pour couronner le tout, ces sommes ne sont absolument pas incluses dans le budget alloué pour la mise en place et la tenue du tournoi.

Si toutes ces sommes étaient mises au service du développement de l’Afrique en investissant les domaines de :

  • l’éducation,
  • de la santé sociale,
  • de l’urbanisme
  • et des transports,

Cela ne serait-il pas plus adéquat ? À mes yeux, c’est à cette échelle que se trouve la priorité. Heureusement que certains joueurs de foot africains restent solidaire en aidant au développement de l’Afrique et ne se contentent pas de vivre dans l’opulence.
intersection amazone hexagoneVoilà les 2 raisons qui me poussent à ne pas suivre la CAN. Un sport qui prône le respect et la solidarité se voit devenir un lieu où la sauvagerie humaine se dévoile au grand jour. Un racisme qui est présent mais, que l’on camoufle au nom du vivre ensemble. Lorsque l’on voit les discours qui se tiennent à chaque CAN, on voit bien que cela reflète les mentalités étriquées de beaucoup et les met au grand jour.

Je préfère donc me shooter à mes séries plutôt qu’à cette industrie bien huilé, qu’est le foot.

Les Amazones, vous aimez le foot ?

Que pensez-vous du racisme et de ces sommes astronomiques qui tournent autour de ce sport ?

N’hésitez pas à me répondre en commentaire, je serais ravie de vous lire.l'amazone hexagone

N’hésitez pas à me retrouvez sur les réseaux sociaux

Facebook | Twitter | Instagram

Facebook Comments
Suivre:

Commentaires

  1. 20 janvier 2017 / 12:59

    Moi, j’aime bien le foot et je suis plus ou moins les matchs de mon pays que j’adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee 😀

    • 23 janvier 2017 / 1:40

      Tu as bien raison de supporter ta patrie
      Bisous Grâce 🙂

  2. 20 janvier 2017 / 2:47

    Totalement d’accord avec toi !

    • 23 janvier 2017 / 1:39

      Merci Mima, cela me fait grandement plaisir
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *