Pourquoi attendre le 8 mars pour valoriser la femme ?

Ce 8 mars, ma boîte mail a été inondée par les marques qui se sont appropriées cette journée pour en faire une stratégie marketing. Ouf, cette année, nous avons échappé à la fameuse promo : 1 soutif acheté = 1 culotte offerte ?!

Sincèrement, pensez-vous que le 8 mars est un jour qui améliore la condition de la femme dans l’Hexagone comme dans le reste du globe ?

8 mars et après on fait quoi

intersection amazone hexagone

1. Journée de la femme ou du droit international des femmes ?

8 mars c'est quoi amazone hexagone

Submergé par des – bonne fête de la femme -, nos fils d’actualités peuvent prêter à confusion. Pourtant, le 8 mars est bel et bien la journée internationale des droits des femmes. Ce qui s’apparente donc à une journée de lutte pour les droits des femmes et non un jour festif. Puisque ce ne sont pas vos cadeaux qui changeront la donne pour la cause des femmes : svp messieurs, veuillez éviter les fleurs, les bonne fête de la femme, les cadeaux style lingerie fine et compagnie. Merci.

2. Condition de la femme dans le monde

condition femmes dans le monde

Amérique latine

↓ ↓ ↓

Au Salvador, la situation est problématique. Les femmes, victimes de viol prennent une peine de prison si elles viennent à avorter.

Asie

↓ ↓ ↓

Il y a 2 jours, je regardais le journal TV. Un sujet m’a interpellé, celui de la condition des femmes en Inde. Avortement clandestin, pot de vin envers le corps médical… Tous les coups sont permis pour éviter d’avoir une fille. Puisqu’elles sont considérées comme un gouffre financier et donc assimilées à l’échec : les filles sont délaissées et laissé pour compte.

Afrique

 ↓ ↓ ↓

Jaha Dukureh est une jeune femme qui est à l’initiative de la campagne contre les mutilations en Gambie. Un combat rude qui a porté ses fruits en 2015 puisque le président gambien Jummeh interdit l’excision… mais bon la parole d’un homme politique ne prévaut pas tellement sur des siècles de mauvaise interprétation mis sous la coupe du respect des traditions

Dans un bon nombre de pays, la femme est encore dénigrée alors qu’elle tend à devenir le pilier d’un foyer. Entre mariage forcé, mutilations, violence conjugale et charge mentale, la situation des femmes dans le monde est déplorable.

3. Violences conjugales

violence envers les femmes 8 mars

Partir ou mourir est le leitmotiv que subissent les victimes de violences conjugales. Rien qu’en France, une femme meurt sous les coups d’un homme, tous les 3 jours… Est-ce pour autant que la loi française améliore les conditions des femmes battues ?

De la plainte à la prise en charge, ces femmes vivent clairement une double peine. D’ailleurs, 82 % des femmes qui portent plainte sont mal à l’aise face aux forces de l’ordre. Ces représentants de l’Etat, qui bien souvent ne sont pas formés sur ce fait de société, vacillent aisément dans une pensée machiste. De victime à coupable, la barrière est mince.

Ces femmes encaissent l’exclusion et l’isolement. Il est facile de juger en affirmant qu’elles doivent quitter le foyer conjugal. A ces personnes, je vous invite à porter les souliers d’une femme battue par l’homme qu’elle aime et pour qui elle pourrait tout donner… au détriment de sa vie.

C’est plus facile à dire qu’à faire et c’est ma triste expérience à ce sujet qui parle. Quand il y a des enfants au milieu, l’enjeu est davantage crucial. Sortir de sa zone de confort, ce n’est pas facile. Car paradoxalement, cette zone d’inconfort est le ciment qui constitue cette notion de famille.

4. Egalité entre les femmes et les hommes

Si à ce niveau, il y a des pays exemplaires comme l’Islande, la Finlande, la Norvège et la Suède. Dans un bon nombre de pays, la parité peine à se mettre en place. D’ailleurs la France n’est même pas dans le top 20

En 2018 encore, l’écart salarial entre les femmes et les hommes est omniprésent. Dans l’Hexagone et selon l’INSEE, cette différence atteint 23,7 %, cela démontre qu’il reste encore beaucoup à faire.intersection amazone hexagone

Stratégie marketing ou volonté d’agir ?

J’aimerais bien me pencher sur le fait que le 8 mars s’inscrit dans une volonté d’agir pour l’amélioration des conditions de la femme. Néanmoins je reste dubitative, voir sceptique.

Le 8 mars, c’est bien mais si chaque jour pouvait être un 8 mars pour que l’on agisse concrètement et durablement sur la condition des femmes, cela serait mieux. Par contre, j’aime constater que la solidarité féminine tend à se développer.

solidarité féminine amazone hexagone

Et vous, quel est votre avis sur le 8 mars ?
Quelles actions pouvons-nous mettre en place pour élever la voix des femmes ?

Amazonement Vôtre

L'amazone Odélya

 

Facebook Comments
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *