Une pause s’impose …

Hello les Amazones !

Aujourd’hui je partage avec vous un billet humeur.

C’est avec un pincement au cœur que je vous annonce que je fais une pause. Sur mon blog, sur mes réseaux sociaux et même avec Femme d’Influence Magazine. Je fais le choix de prendre du recul. Je ressens un grand besoin de me ressourcer et de profiter pleinement sans être omnibulé par la blogosphère et la toile. Pour combien de temps ? Je ne sais pas vraiment; je me donne 1 mois tout au plus car j’ai besoin de cette coupure.

pause

Reculer pour mieux sauter, c’est exactement ce dont j’ai besoin et je compte bien le faire. Au niveau études, mes partiels approchent, je veux donc prendre le temps de bien approfondir mes révisions et de mettre les chances de mon coté pour valider mon semestre. J’ai des grosses lacunes en comptabilité et il faut vraiment que je bosse pour au moins avoir un 10 dans cette matière – J’ai révisé comme une chèvre affamé pour au final ne récolter qu’un pitoyable 9, les larmes sont montées, mais bon il est vrai que ça change des 0 ou de l’éternel 1 donc j’ai relativisé-. Je vais donc mettre le paquet sur les autres matières plus littéraires, intellectuelles et dans lesquelles je suis plus à l’aise.

J’ai conscience que la vie est à 100 à l’heure et que l’on se conforme tous à ce mode de vie. Mais il est primordial à mon sens de faire un break pour ne pas saturé et être dégoûté de ce qui est à la base, une passion. De prendre du recul sur tous les projets que je mène de front. Je préfère prendre un temps pour me poser et souffler plutôt que devoir abandonner les projets pour lesquelles je suis a l’initiative ou pour ceux auxquels je contribue et qui me tiennent particulièrement a cœur !

2016-10-21-12-18-11.jpg

Il faut dire aussi que je traverse une période charnière de ma vie. Beaucoup de questions fusent et se bousculent dans ma cervelle… Une remise en question assez bouleversante je dois dire. Je me rends compte que j’ai beaucoup misé sur les autres en m’oubliant. En oubliant d’être indulgente avec moi même ! Que je suis ma propre priorité et qu’il faut savoir être quelque fois égoïste. J’ai misé sur des personnes qui ont une valeur aussi brillante et fausse que le skaï voulant imiter le cuir.

Une belle leçon de vie et depuis mon cœur continue de se blinder. J’ai fait le choix de ne plus chercher à avoir d’amis. J’ai un homme qui m’aime, des enfants qui m’apportent une force incommensurable et des beaux parents en OR. Sans cet équilibre, je sais absolument ce que je serais devenue… J’aurais fini soit entre 4 murs ou entre 4 planches. L’humain m’ecoeure mais toutes ces personnes me rappellent que l’on peut encore faire confiance à quelque membres de l’humanité. Ils me rappellent que l’on est son propre maître du bonheur ou du malheur. Mes beaux parents ont fait énormément pour moi, je ne saurais les remercier à la juste valeur du soutien qu’ils m’apportent.

merci

Et Dieu seul sait que je ne suis pas le genre de personne qui profite des autres ou encore moins celle qui raconte ses problèmes pour que l’on s’intéresse a elle !

me myself n i

Je me suis toujours senti a part, pas du tout comme les autres. Plus jeune j’en ai beaucoup souffert… Du mal à comprendre les codes sociaux, comment engager une interaction, aller vers les autres, pourquoi est ce qu’on pouvait être si méchant entre enfants… C’est du chinois pour moi tout ça.

Il m’a fallu transformer ma sensibilité en une force offensive et défensive. Ayant débarqué sur Grigny à 8 ans et venant d’une ville paisible du sud de la France, il m’a fallu serrer les poings, les dents pour avoir un semblant d’intégration et surtout pour protéger mes petites sœurs. Pari tenu puisque pendant mes années collège et lycée, j’étais surnommé Tyson par un grand nombre – sans oublier celui qui garde un souvenir de mes dents en se remémorant la perte de son bout d’oreille. AHAHA.– J’étais fière de ce surnom et vu que toute personne était parqué dans une catégorie… Je préférais faire partie de la catégorie des bagarreuses plutôt que de me faire insulter de fille aux mœurs légères ! – Bienvenue dans la réalité des cités. –

Aujourd’hui, avec de la maturité et de l’expérience, j’ai réussi à ne pas faire subir ma différence aux autres. J’ai surtout su combler mes lacunes avec ma capacité d’adaptation et d’analyse. Se fondre dans la masse tout en gardant mon originalité et mon authenticité. Par mimétisme et parce que j’ai eu en face de moi des personnes avec qui je partageais énormément de point commun, j’ai su créer de belles amitiés. Mais cette époque est révolue. Je suis à la base de nature solitaire et je le vis plus ou moins bien. Un choix volontaire car je n’ai plus envie de vivre une amitié à sens unique.

Bon là, je divague et je deviens beaucoup trop bavarde lol

bla-bla

Donc pour revenir à nos moutons après la minute confidence: pendant ma pause, je continuerais peut être à partager des billets uniquement sur les photos que j’ai pu faire depuis que j’ai commencé la photographie. A coté de ça, je continue de me former de façon autodidacte sur le multimédia. En aucun cas, je ne quitte pas le navire, je prends juste le temps de bien tracer ma trajectoire pour ne pas me heurter sur un rocher qui me ferait couler.

Côté personnel, j’ai besoin de cette pause pour profiter pleinement de ceux qui composent mon quotidien afin de le rendre plus agréable et pour entreprendre des démarches de santé car il se pourrait que l’on me fasse un diagnostic qui changerait littéralement ma vie… J’ai besoin d’en savoir plus à ce niveau mais ça va prendre beaucoup de temps pour mettre des mots sur une interrogation vieille de plus de 10 ans. Donc voilà entre autres, les raisons qui me poussent à prendre de la distance et de me retrouver avec mon moi intérieur.

Par avance, je m’excuse pour ce silence et cet absence mais i will be back soon !

Besoin de me ressourcer

Et vous les Amazones, avez vous songez à faire ou déjà fait une pause ?

Êtes vous du genre solitaire ou super ouverte au monde ? Comment percevez vous l’amitié ?

pause-breathe-love

N’hésitez pas, – en commentaire – à partager avec moi, vos avis sur le sujet.

Je vous envoie du love !

Amazonement Vôtre

snap-lamazone

Facebook Comments
Suivre:

Commentaires

  1. 23 octobre 2016 / 7:23

    Hello Odélya !
    En te lisant, je comprends mieux ta décision, et ne peux que la respecter.
    Il est vrai que dans la vie, il faut savoir reculer pour mieux sauter, ou tout simplement faire un break et ce recentrer sur l’essentiel.
    Ma Foi chrétienne, me dit que le meilleur est toujours devant, je te souhaite beaucoup de bonnes choses et surtout bon courage pour tes problèmes de santé. Et comme je te l’ai dit, si tu as des envies d’échanger pendant cette pause, en MP ou dans le groupe, surtout n’hésite pas.
    Des bisous de nous

    • 28 octobre 2016 / 11:35

      Hello les Sisters !
      Merci beaucoup pour ces paroles encourageantes, ça me fait chaud au cœur !
      Je suis bien d’accord avec vous, c’est essentiel savoir prendre du temps pour se recentrer sur soi.
      Je vous fait des bisous.

  2. 31 octobre 2016 / 9:33

    Je suis une pure introvertie. J’ai appris à socialiser avec les années, mais mon réflexe est de m’isoler pour me retrouver plutôt que d’aller vers les autres. Je te souhaite une bonne pause!

    • 1 novembre 2016 / 12:14

      Merci beaucoup Julie.
      Comme toi, je suis introvertie et j’ai appris à me socialiser sur le tas.
      Et il n’y a rien de mieux que de s’isoler pour se retrouver avec soi même.

  3. 31 octobre 2016 / 1:43

    Il est important de savoir se reconcentrer sur ce qui compte vraiment pour nous. La vraie vie a nettement plus de valeur que la vie virtuelle. Ce n’est pas forcément une choix facile à faire car de nos jours, nous sommes hyper connectés mais il doit être fait quand cela s’impose.

    • 2 novembre 2016 / 12:30

      Oui tout à fait rien ne prévaut sur la valeur de la vie qui plus lorsqu’elle est réelle. C’est tout à fait ça, il est primordial de se reconnecter sur ce qui est important pour soi. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *